Les 8 huiles du Sénégal que ma peau adore !

Ta future huile préférée vient probablement d’une plante à coté de chez toi…

En 2017, à une foire à Thiès, on m’a présenté de l’huile d’olive, de citron et de coco. Vite fait pour toucher et sentir. C’était la première fois que je touche à de l’huile végétale pure

En 2017 ? En tant que résidente en Afrique ? Non c’est scandaleux oh ! Il y a des jours j’y pense avec gêne… J’étais âgée d’environs 18 ans.

Mais cela n’est pas vraiment de ma faute. Bon peut-être… Bref, je ne sais pas. Tu en jugeras en lisant ma petite histoire.

Je me suis longtemps intéressée aux huiles végétales à l’époque où j’avais rasé mes cheveux pour commencer une nouvelle vie capillaire en 2015. Cependant, par pure ignorance, j’utilisais les marques marocaines «Souplesse» et «Fraicheur» qui diluent des huiles végétales pures avec de l’huile minérale. Je ne pouvais donc pas profiter pleinement des bienfaits de chaque huile.

Le jour où j’ai enfin eu la sagesse de consulter la liste des ingrédients sur la bouteille.

Depuis, je commençais à chercher la version pure des huiles que j’utilisais, comme l’huile d’avocat, d’argan et d’amande.

Alala. Je n’étais même pas consciente qu’il y a des huiles équivalentes qui sont faites avec des végétaux de mon pays le Sénégal. Je connaissais juste l’existence de l’huile de Baobab que je considérais comme huile de gens riches. 2500 Fcfa pour 60ml, j’en n’avais vraiment pas les moyens. D’ailleurs, c’est ce qui me poussait davantage vers les marques Souplesse et Fraicheur à 1200 Fcfa pour 60ml (avant que je n’apprenne qu’elles ne sont pas pures). Je n’avais pas compris que l’huile de Baobab vaut 1000 fois mieux que celles que j’achetais.

Au fil du temps, je touchais de plus en plus d’huiles végétales pures mais pas locales.

J’ai eu mon déclic vers 2019 quand je me suis tournée par hasard vers l’huile de palme casamançaise de la cuisine pour revitaliser mes cheveux. J’ai aimé le résultat. Ainsi, au fil des jours, je me documentais un peu sur les huiles du Sénégal. Finalement, l’huile de Touloucouna a été la première que j’ai moi-même achetée. C’est l’huile végétale que mes moyens financiers me permettaient.

Le jour où j’ai enfin acheté de l’huile de Baobab, j’étais tellement fière.

Je me rendais compte petit à petit qu’il y a

  • des huiles internationales qui se font également dans mon pays comme le coco et le ricin
  • et des huiles dont mon pays le Sénégal fait parti des rares producteurs au niveau mondial.

J’étais très contente et rassurée. Je ne me sentais plus dépendante des produits importés des grandes compagnies cosmétiques occidentales. Ouf.

En 2020, je suis vraiment allée au fond des choses, je m’intéressais tellement aux huiles faites au Sénégal que j’ai commencé à étudier leur histoire, leur géographie, leurs impacts socio-économiques, etc.

D’ailleurs, j’ai pu assister, avec diverses stratégies, des personnes qui désiraient commercialiser et valoriser les huiles végétales du Sénégal.

Bref, à l’heure actuelle, j’ai testé énormément d’huiles végétales du Sénégal et je les AIME toutes !

Là je m’apprête à vous parler de celles que j’adore pour ma peau.

  • huile de Ricin
  • huile de Soump
  • huile de Baobab
  • huile de Bissap
  • huile de Touloucouna
  • huile Palmiste
  • huile de Palme
  • huile de Kigélia

En aucun cas, cela signifie que les huiles non citées sont moins bonnes… hmm voila !

Si vous désirez tester une grande variété d’huiles végétales pures, importées comme locales, en différents formats, je recommande vivement l’entreprise Gancax (+221 76 141 12 14).

L’huile de Ricin

L’huile de ricin est extraite d’un arbuste appelé ricinus communis qui pousse à l’état naturel dans toute l’Afrique tropicale, ainsi qu’en Inde, pouvant culminer à dix ou douze mètres. On le retrouve même dans certaines parties du Sénégal notamment Rufisque, Bambey et Louga. Il est également de nos jours très répandu en Europe. Pour des usages industriels et cosmétiques, le ricin est aujourd’hui cultivé principalement en Inde (à 70 %), ainsi qu’en Chine, au Brésil et en Afrique.

Réputée comme excellente pour la pousse des cheveux, l’huile de ricin peut faire peur lorsqu’on la recommande pour la peau.

  1. On craint de devenir poilue.
  2. Elle est très lourde.

Bon déjà, c’est sûr et certain que l’huile de ricin ne transforme pas en peluche. Et concernant sa texture épaisse, il faut savoir que cela ne l’empêche pas d’être une huile très pénétrante ! Elle s’adapte à toutes les peaux en fonction de la quantité utilisée ou diluée.

L’huile de ricin est par excellence une huile multi-usage ! Pour la peau, elle est souvent utilisée pour traiter l’eczéma, le psoriasis et les tâches pigmentaires.

Par hasard, je l’avais mélangée à l’huile de Soump et de Baobab. Oh ! Une très belle expérience qui fait que chaque fin d’année, j’utilise souvent le mélange Ricin-Soump-Baobab pour entretenir ma peau. Cela maintient convenablement l’hydratation et protège contre le froid.

L’huile de Soump

Également connue sous le nom d’huile de Balanites ou de Dattier du désert, l’huile de Soump est obtenue de l’amande (graine) du fruit de l’arbre de Soump, le Balanites aegyptica. C’est un arbre très répandu dans la zone sahélienne ainsi qu’en Egypte, au Soudan, en Afrique Orientale, en Arabie et en Inde, en raison de sa grande résistance à la sécheresse. La fructification s’observe pendant presque toute l’année. Elle est cependant plus importante entre novembre et juin . En moyenne, un arbre peut donner par an soit 8000 à 12 000 fruits.

L’huile de Soump devient tout bonnement irrésistible dès lors qu’on la découvre ! Son pouvoir adoucissant en fait un allié de valeur pour les cheveux comme pour la peau.

Anti-inflammatoire et antimicrobienne, elle est très appréciée pour sa légèreté pour les peaux partiellement ou totalement grasses: elle assouplit et protège sans surgraisser.

Elle répare les peaux les plus sèches, rugueuses et desquamées, même les pieds les plus fatigués, surtout en combinaison avec l’huile de ricin.

(Photo prise en 2020) La peau de ces pieds est très sensible aux piqûres d’insectes, aux rayons solaires et au stress. Même les ongles des orteils sont sensibles. Le mélange d’huiles de Ricin et de Soump a été une vraie révélation.

L’huile de Soump illumine le teint et estompe les taches au bout de plusieurs semaines. Personnellement, je l’appelle « l’huile du Glow ».

À noter également qu’elle est une huile de massage noble au Sénégal (après l’huile d’arachide) ! On aime son effet relaxant et fortifiant.

L’huile de Baobab

Symbole du Sénégal, le baobab est un arbre mythique et imposant dont le célèbre fruit donne les graines qu’on presse pour obtenir une huile végétale fascinante !

J’adore sa légèreté ! Je suis folle de son odeur.

L’huile de Baobab est particulièrement adaptée pour les troubles cutanés tels que l’eczéma ou le psoriasis. Elle est un idéal pour les peaux tiraillées, très sèches. A chaque fois que quelqu’un me dit que sa peau est trop sèche, c’est la première huile végétale que je recommande, suivie de l’huile de Bissap.

De surcroît, il a été prouvé qu’elle booste bien le renouvellement cellulaire, raison pour laquelle beaucoup de personnes qui l’utilisent trouvent que leur peau devient lisse en peu de temps. Les peaux matures l’apprécient beaucoup pour cet effet liftant.

L’huile de Bissap

Le Bissap, connu sous le nom d’Hibiscus Sabrafida, est une plante herbacée arbustive qui, à l’âge adulte, atteint une hauteur de 2 à 4 m selon ses conditions de vie. Au Sénégal, l’hibiscus est essentiellement une culture d’hivernage. Aucun pesticide n’est utilisé pour sa culture. Après récolte, les graines sont pressées localement pour produire une huile végétale riche.

Dotée d’une teneur impressionnante en vitamine E, l’huile de Bissap est un soin naturel de premier choix pour lutter contre les dommages liés aux agressions climatiques et retarder les signes du vieillissement cutané.

J’aime particulièrement sa capacité à retenir l’eau qui loge dans les cellules de la peau sans laisser une couche de surgras. Absorption rapide: on dirait que toutes les peaux la boivent.

Et moi si je pouvais boire son odeur, je le ferai: j’aime beaucoup le parfum sauvage et légèrement piquant qu’elle dégage.

Sa richesse en phytostérols et en oméga-6 lui donne des propriétés régénérantes et adoucissantes. C’est l’huile que je recommande le plus en cas de séborrhée (excès de sébum) étant donné qu’elle dilue bien le sébum et de ce fait elle évite que les pores soient bouchés.

Remarque: Le sébum (l’huile naturelle de la peau) est composé de triglycérides, d’acides gras, d’esters de cire, de squalène, du bon cholestérol et d’autres composants magnifiques présents à différentes doses dans les huiles végétales.

Le sébum est effectivement très riche. En cas de peau grasse, il faut miser sur les huiles concentrées en omegas 6 et 3 pour ne pas alourdir le sébum.

L’huile de Touloucouna

Connu sous le nom d’Andiroba (ou Carapa Procera), l’arbre de Touloucouna est un arbre tropical dont la mesure varie de vingt à trente-cinq mètres de hauteur (avec un mètre de diamètre). C’est un arbre que l’on retrouve majoritairement dans le sud du Sénégal, en Casamance jusqu’en Guinée Bissao. C’est en pressant ses fruits qu’on obtient l’huile.

Reconnaissable à son goût très amer et à sa forte odeur, l’huile de Touloucouna a des avantages extraordinaires qui en font un véritable trésor, assez précieux pour mériter une chasse au trésor, mais qui pourtant se trouve facilement dans les marchés sénégalais pour le bonheur de tous.

Beaucoup l’utilisent pour traiter les douleurs musculaires, néanmoins on lui reconnaît de plus en plus ses bienfaits cosmétiques. Elle fait partie des huiles les plus réparatrices du monde car étant très riche en vitamine E, en Oméga 6, 3 et Oméga 9.

Son pouvoir anti-inflammatoire lui permet de contribuer à la réduction de l’acné. C’est un remède contre l’eczéma et le psoriasis, ainsi que les brûlures et la dartre.

Bon, il faut quand même avouer que ce n’est agréable de masser sur l’ensemble du visage l’huile de Touloucouna. Le fait est que dès l’instant où tu fais l’erreur de lécher les rebords de tes lèvres, tu ressens l’amertume de l’huile, surtout quand cela se répète (par réflexe). Au moment de manger, c’est encore plus désagréable ! Si tu ne veux vraiment pas de cela, je te conseille de masser l’huile de Touloucouna sur certaines parties du visage.

Le Touloucouna contribue également à la santé bucco-dentaire et se révèle très utile contre le mal de dent. Comme deviné, pour bénéficier de ce soulagement, il faut introduire l’huile de Touloucouna dans sa bouche, plus précisément au niveau de l’émail et des gencives. Aïe… Mais c’est un sacrifice qui en vaut vraiment la peine: de toute façon la douleur des dents est 1000 x plus insupportable que le goût du Touloucouna 🙂 !

De surcroit, une des caractéristiques que j’aime particulièrement chez l’huile de Touloucouna est que les mini vampires aka les moustiques ne s’approchent pas d’elle ! Donc applique en où tu veux, ils ne vont pas s’en approcher. En combinaison avec de la citronnelle (macérée ou en huile essentielle), l’effet anti-moustique est encore plus efficace. Entre nous, on sait que les moustiques sont très sournois et on a l’impression qu’il se développe une race mutante invincible, d’une insolence plus qu’irritante… alors n’hésite pas à combiner le Touloucouna à la Citronnelle !

L’huile de Palmiste

Depuis des lustres, les peuples d’Afrique de l’Ouest utilisent l’huile de palmiste dans leur quotidien. D’ailleurs, il est intéressant de constater la diversité de son utilisation selon les pays. C’est une huile très accessible même si son processus de production peut être fastidieux. Elle est extraite de la graine de palme (à ne pas confondre avec l’huile de palme qui est extraite du fruit du palme).

L’huile de Palmiste est une huile si riche ! Il a 3 composants qui ont particulièrement attiré mon attention.

La vitamine E: Le type de vitamine E que contient l’huile de palmiste est une vitamine rare. On l’appelle tocotriénol. Cette forme exceptionnelle de vitamine E réduit les rides sur la peau, de plus elle sert à protéger la peau des rayons UV et de la pollution. Après plusieurs d’années d’études, les scientifiques ont maintenant compris que les autres types de Vitamine E ont une faible activité anticancéreuse, tandis que les tocotriénols sont des agents préventifs plus puissants contre le cancer. Ils soignent et préviennent contre les maladies du vieillissement que les autres types de vitamine E ne pourraient pas faire toutes seules.

La vitamine K: Saviez vous à quel point elle est extraordinaire cette vitamine ? La vitamine K est souvent recommandée après une opération chirurgicale car elle est très cicatrisante. L’huile palmiste en contient une bonne quantité. De ce fait, vous pouvez vous tourner vers elle si vous recherchez un soin cicatrisant abordable et agréable à utiliser.

Les graisses saturées: L’huile palmiste en contient une quantité exceptionnelle qui fait que c’est l’une des rares huiles qui permet d’avoir des savons de bonne qualité en termes de durabilité, et même d’autres types de détergents. Il a la même réputation que l’huile de coco sur ce plan, en effet ils ont beaucoup de composants similaires.

Cependant une savonnière d’un GIE du village de Sanghé (Thiès) m’a révélé que l’huile de palmiste est 10 fois mieux que l’huile de coco quand on veut faire des savons, cela évite d’avoir le teint qui s’assombrit (elle parlait de l’inflammation de la peau). Je ne sais pas vraiment ce que si la science confirme son affirmation mais elle parle par expérience. Je connais leurs savons depuis 2014, et il est vrai qu’ils ont une mousse particulièrement agréable et les effets thérapeutiques qu’on leur attribue sont bien notables. J’étais tombée sous le charme de leur savon au Concombre (1250 Fcfa les 200g). Je consommais Made in Sénégal en cosmétique pour la première fois. Leurs savons sont spéciaux jusqu’à présent ! Bien qu’ils ne conviennent pas quotidiennement à ma peau, j’avoue qu’il y a une bonne maîtrise des plantes utilisées et des techniques spéciaux de formulation. J’admire l’expertise en savonnerie chez les thiesssois !

L’huile de Palme

L’huile de palme dite « huile rouge » est extraite du fruit d’un palmier africain que l’on appelle le palmier à huile (KABEKEL en diola). Ce fruit est composé à 50% d’huile de ce fait l’huile de palme est obtenue par pressage de la pulpe. L’huile de palme se trouve facilement dans le marché et le prix est très accessible ! On peut définir la qualité de l’huile de palme en fonction de sa couleur (rouge), son odeur, son goût et sa texture (elle ne doit pas coaguler).

C’est une des rares huiles qui convient le mieux aux peaux atopiques.

Son pouvoir anti-inflammatoire m’épate très sincèrement. C’est vers elle que je cours en cas de blessures et piqûres. L’huile de palme a le don de soulager les peaux les plus sensibles et d’atténuer les coups de soleil. Elle offre un soin exceptionnel aux peaux asséchées et gercées sans effet gras.

Néanmoins, on peut faire des taches en l’utilisant. De ce fait, pour profiter au mieux de ses bienfaits sans ce désagrément, on peut l’utiliser en la mélangent à d’autres huiles végétales ou à un beurre comme le beurre de cacao ou de ghee. Souplesse et élasticité au rendez-vous !

L’huile de Kigélia

Aussi connu sous le nom de Dambal, Dambolé ou Sidiamba, le Kigelia africana est un arbre qui pousse abondamment en Afrique et qui peut mesurer jusqu’à une trentaine de mètres. Ses fruits sont des grandes baies gris-brun ayant la forme d’une saucisse. Leur taille est impressionnante et ils peuvent peser jusqu’à 12 kg, remplis de graines.

L’huile de Kigélia n’est pas une vraie huile végétale. C’est à dire elle n’est pas directement extraite d’une partie lipidique de la plante. Elle est obtenue par macération de la poudre de ses graines dans une huile végétale. Ainsi, il faut plutôt dire macérât de Kigélia au lieu d’huile de Kigélia.

Le macérât de Kigélia est traditionnellement utilisé pour grossir les seins, les fesses et le pénis. Quand on parle de cette huile, on l’attribue tellement à ces parties du corps que j’ai eu peur de l’appliquer sur mon visage. Comme si mon visage allait grossir thieuy… Finalement, je suis tombée sous le charme de cette huile ! Son effet tonifiant + raffermissant est indéniable. Dès son application, ma peau est instantanément repulpée et capte bien la lumière.

De manière générale, c’est une huile apaisante qui contribue généreusement à la réparation de la peau. Sa haute concentration en flavonoïdes (un type d’antioxydant très puissant) explique en partie cette particularité.


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Livraison gratuite dans toute la région de Dakar et Thiès à partir de 35 000 Fcfa d'achat

X