La pigmentation, une aventure palpitante de la mélanine


« D’où vient la mélanine ? La mélanine définit-elle fondamentalement notre couleur de peau ? »


« Plus la mélanine est concentrée, plus la peau est foncée. »

Ce n’est pas faux… mais qu’en est-il vraiment ? Si tu t’es déjà posé cette question, cet article est pour toi ! Je vais te clarifier au mieux le phénomène de la pigmentation.

Qu’est-ce que la mélanine ?

La mélanine est une substance (type polymère) fascinante et a diverses fonctions très intéressantes dans l’organisme, notamment la pigmentation (coloration) de la peau.

Cette pigmentation ne se limite pas à la peau: c’est la mélanine qui donne également de la couleur nos cheveux, nos poils et notre iris.

La mélanine est aussi le principal pigment biologique responsable de la coloration chez les animaux. Chez les végétaux, on la retrouve comme pigment chez les champignons (Mycète). 

Ce qui nous permet de mieux comprendre la pigmentation et la diversité des teintes de peau est la mélanogenèse.

La mélanogenèse est définie par 2 étapes:

  • la production de la mélanine;
  • la distribution de la mélanine.

La production (synthèse) de la mélanine

L’épiderme est constitué deux types de cellules: les kératinocytes et les mélanocytes.

Les kératinocytes représentent 80% des cellules de l’épiderme. 

Les 20% restants au fond de l’épiderme sont représentés par les mélanocytes. C’est eux qui contiennent les mélanosomes qui sont les mères porteuses de la mélanine.

De ce fait, la production de la mélanine se passe dans les mélanosomes.

En fonction des enzymes présentes dans les mélanosomes, deux types de mélanine peuvent être synthétisées. Il s’agit de soit l’eumélanine, soit de la phéomélanine.

  • L’eumélanine est la mélanine dont on parle le plus souvent car c’est elle le célèbre pigment brun à noir responsable de la coloration foncée de la peau et faisant mieux face aux rayons solaires. Certains en ont plus que d’autres selon l’information génétique transporté par le gène de la tyrosine.
  • La phéomélanine est de couleur moins foncée (beige à rouge, brun clair). Certains en ont plus que d’autres selon l’information génétique transporté par le gène de la tyrosine.

Ah enfin on comprend un peu mieux d’où vient la couleur de notre peau ! 

Oui… mais la pigmentation (coloration) de la peau ne se limite pas au type de mélanine. 

Mais quoi encore !?

N’oublions pas la phase de distribution de la mélanine. C’est une étape qui fait également la différence.

La distribution de la mélanine

Une fois chargés en mélanine, les mélanosomes (mères-porteuses de la mélanine) migrent vers l’extrémité du mélanocyte qui les abrite.

Chaque mélanocyte transfère des mélanosomes à environ 40 kératinocytes. Et c’est là que débute la distribution, l’étape décisif de la teinte de peau.

Les substances à l’intérieur des kératinocytes dégradent les mélanosomes qui tentent d’arriver à la surface de l’épiderme. Mais pourquoi ? Bah selon la structure (aspect) des mélanosomes, les kératinocytes ont envie de les manger… Oh les délinquants !

La structure des mélanosomes est définie par le type de mélanine qu’ils ont produit (eumélanine ou phéomélanine). Et à cela, s’ajoute des facteurs spécifiques ou inconnues. Voila pourquoi il existe diverses teintes de peau chez des personnes qui ont le même type de mélanine.

Pour faciliter la communication, les diverses teintes de peaux sont classifiées en 3 groupes assez clichés: les blancs, les jaunes et les noirs.

  • Dans les peaux blanches, les mélanosomes sont détruits par les kératinocytes au niveau d’une couche de l’épiderme appelée la couche épineuse.
  • Dans les peaux jaunes, les mélanosomes réussissent à atteindre la couche granuleuse.
  • Dans les peaux noires, les mélanosomes, finalement de taille plus importante, sont transférés un par un jusque dans la couche cornée.

Dans la peau des peuples noires/bruns les mélanosomes complets avec la totalité de leur mélanine survivent mieux à l’intérieur des kératinocytes et ceci donne à la peau sa couleur foncée. Ce n’est pas pour rien qu’on dit chez les peaux noires, la mélanine est puissante.

  • Le cas des albinos est spécial. Ils ont une mélanine qui n’a pas été assez synthétisée pour pouvoir vivre à la surface de la peau. L’absence de la dopaguinone (qu’importe la race de la personne) est à l’origine de cette anomalie.

Les compagnons de la mélanine

Globalement, comme on l’a vu, la pigmentation tourne autour de la mélanine. Toutefois la couleur de la peau peut légèrement varier au cours d’une vie sous l’influence de deux pigments: le carotène et l’hémoglobine.

  • Le carotène est un pigment dont la couleur varie du jaune à l’orange. Il est présent dans certains végétaux comme la carotte et le fruit du palmier. Chez l’humain, il s’accumule dans la couche cornée et les cellules adipeuses de l’hypoderme, favorisant la synthèse de la mélanine. C’est lui qui donne l’aspect doré à la peau noire et l’aspect légèrement orange et rosé à la peau blanche.
  • L’hémoglobine est la protéine dont la principale fonction est le transport du dioxygène dans l’organisme humain. Essentiellement à l’intérieur des globules rouges du sang, elle leur confère leur couleur rouge. S’il en manque, la peau est pale. On qualifie également de pigment l’hémoglobine réduite (bleu) des veinules du derme.

En résumé

Les mélanocytes (par l’intermédiaire des mélanosomes) sont producteurs et transmetteurs de mélanine et les kératinocytes sont receveuses de mélanine. 

La mélanine restante par rapport au niveau de dégradation des mélanosomes par les kératinocytes est diffusée à la surface de la peau. C’est ainsi qu’on obtient la couleur finale de la peau.

Je ne suis pas rentrée dans les détails de la pigmentation. Tout le processus bien plus complexe pour que l’organisme produit de la mélanine pour la peau.

Quand tu as de la phéomélanine et que ton enfant vient au monde avec de l’eumélanine…
Quand tu as de la phéomélanine et que ton enfant vient au monde avec de l’eumélanine…

De plus, la biochimie de la synthèse de la mélanine n’est pas encore parfaitement connue. Elle est soumise à des régulations complexes, en particulier par des hormones et des cytokines ainsi que par certaines prostaglandines. Et on pense même qu’il y a 3 types de mélanine ! On n’a pas fini d’en apprendre sur la coloration de la peau. En rédigeant l’article, j’ai évité des aspects qui sèment beaucoup de discordes dans la communauté scientifique à l’heure actuelle.

Les théories n’en finissent pas. Juste un exemple. Chez les gens du troisième âge, la mélanine fonctionne assez différemment car au fil du temps, la mélanine perd progressivement ses propriétés. De ce fait, deux hypothèses s’opposent :

  • certains affirment que c’est le résultat d’une diminution du nombre de pigments au fil de l’âge, 
  • d’autres attribuent cela à un problème de distribution des pigments de la peau occasionnant ainsi ces tâches dites « de vieillesse » localisées sur certaines parties de leur corps contenant des mélanocytes élargies produisant plus de mélanosomes que la peau jeune.

Bref, comme j’ai l’habitude de le dire: soyons conscient que l’humain est un écosystème complexe dans un écosystème encore plus complexe. Il est prouvé que la pigmentation peut être modulée par un grand nombre de facteurs intrinsèques ou extrinsèques, tels que

  • la région du corps (par exemple les paupières, le front et les genoux n’ont pas la même pigmentation),
  • les différences de sexe,
  • les différences d’ethnies,
  • les anomalies génétiques,
  • des changements liés au cycle pilaire,
  • le climat, les saisons, l’exposition aux UV,
  • le contact avec des toxines, des polluants, des pathogènes,
  • les réponses variables aux signaux hormonaux (exemple: les estrogènes stimulent la pigmentation et les androgènes la freinent),

et bien d’autres facteurs.


Commentaires

Une réponse à “La pigmentation, une aventure palpitante de la mélanine”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Livraison gratuite dans toute la région de Dakar et Thiès à partir de 35 000 Fcfa d'achat

X