Ce que tu dois réellement savoir sur l’hydratation de la peau

En soin de la peau, la priorité est de s’assurer que sa peau est bien hydratée. Cela dit, tout le monde n’est pas censé hydrater sa peau de la même façon, en raison de diverses facteurs. Une hydratation inadaptée expose ainsi la peau à toute affection et la condamne à des conditions chroniques de sécheresse, d’excès de sébum entre autres.

L’hydratation est avant tout une aptitude naturelle de la peau. Et la compréhension de ce mécanisme offre plus clarté et de flexibilité au moment de choisir le produit cosmétique qu’il faut. Observation et Adaptation.

La peau s’hydrate elle-même de 2 façons: en captant de l’eau et en retenant de l’eau.

La capture d’eau

En premier lieu, la peau tire son plus grand pourcentage d’eau (70%) à partir du derme. Le derme est la seconde couche de la peau et l’eau que nous consommons y est stocké. Ce sont en effet des molécules qui vivent dans la partie la plus profonde du derme qui collecte l’eau dont l’épiderme aura besoin. Parmi ces molécules du derme, on note l’acide hyaluronique.

Il est primordial d’avoir une alimentation riche en eau pour efficacement hydrater sa peau.

En second lieu, le petit pourcentage d’eau ( 10% – 20%) est obtenue de l’extérieur. En effet, il existe sur l’épiderme des molécules qui attirent l’eau de l’atmosphère. On les appelle des humectants ou NMF (facteurs naturels d’hydratation en anglais). Il s’agit de la glycérine, de l’acide lactique, des acides aminés, de l’urée et de l’acide pyrrolidone carboxylique de sodium entre autres (oui oui ils sont naturellement présents sur la peau).

La rétention de l’eau

Concernant la préservation de l’eau (c’est à dire la limitation de l’évaporation), le mérite revient principalement au sébum. Semblable à une huile, il est techniquement un « ester de cire » caractérisé par sa composition en lipides notamment les acides gras, le bon cholestérol et le squalane entre autres.

Il est produit sous l’épiderme. Lors de sa sortie par les pores pour s’étaler sur l’épiderme, il se mêle aux oméga-3 et oméga-6, à la vitamine E et aux céramides. C’est ainsi que se forme une barrière qui ralentit l’évaporation de l’eau des cellules.

Et devine quoi ! Dès que l’eau et le sébum se rencontrent, il se crée une émulsion. C’est le même procédé pour créer une crème hydratante ! C’est pour cette raison que le film hydrolipidique est la crème hydratante originale, la crème hydratante par excellence.

Les principaux signes de la déshydratation cutanée

La déshydratation de la peau survient lorsque l’épiderme (surface de la peau) ne dispose pas de la quantité d’eau nécessaire pour bien fonctionner. La déshydratation est le problème de peau le plus répandu et elle ne se manifeste pas de la même façon chez tout le monde, raison pour laquelle la solution n’est pas la même pour toute.

Voici les signes les plus répandues d’une peau déshydratée.

  • La peau tire après le nettoyage ou à n’importe quel moment.
  • La peau rougit facilement en zone très chaude ou très froide (pour les teints clairs principalement).
  • L’éclat naturel du teint est porté disparu.
  • Tout le visage est sec.
  • Certaines zones du visage sont grasses et d’autres sont sèches.
  • Tout le visage est gras.

Bref, la peau est plus sensible que d’habitude

Le maintien de l’hydratation de la peau doit être pris au sérieux. C’est la base.

La déshydratation stresse la peau et la met en état de survie. Le mode « survie » de la peau (ou de quelconque organe) entraîne inévitablement des déséquilibres. Et l’aspect et l’évolution de ces déséquilibres dépendront de d’autres facteurs, qu’on peut ne meme plus contrôler à la longue. C’est un cercle vicieux.

Si la peau est déshydratée, on pourrait faire l’erreur de penser qu’on a une peau typiquement sèche, grasse ou mixte alors qu’on peut y remédier avec des solutions adaptées aux causes.

Observation. Adaption. Patience. Prévention.

Les causes de la déshydratation

On appelle « cause de déshydratation » tout ce qui susceptible de perturber le mécanisme naturel d’hydratation de la peau.

Voici les causes les plus connues.

  1. Une alimentation carencée en eau est le facteur capital de déshydratation cutanée. Non seulement cela est une menace pour la surface de la peau, mais cela est avant tout nocif pour le derme (couche interne de la peau). Il se crée une succession de déséquilibres étant donné que le derme contient des merveilles indispensables à la santé cutanée.

Le derme est la seconde couche de la peau. C’est une couche épaisse de tissu élastique et fibreux (principalement constitué de collagène, avec une quantité limitée d’élastine essentielle). Le derme donne à la peau sa résistance et son élasticité et assure d’autres fonctions vitales notamment l’hydratation, la purification et la cicatrisation.
  1. Une alimentation pauvre en Oméga 3 et 6 (acides gras) impacte également la qualité de l’hydratation. En effet, l’huile naturelle de la peau (le sébum) a besoin de ces Oméga pour limiter l’évaporation de l’eau.Non ne t’inquiète pas, un sébum riche en nutriments n’est pas lourd. C’est tout à fait le contraire: le sébum pauvre est lourd sur la peau. Ne néglige pas le pouvoir de l’alimentation.
  2. La prise de certains médicaments entraîne une perte en eau. Il faut toujours lire les effets secondaires des médicaments pour ne pas être surpris.
  3. Les changements brusques de température, dehors ou dans une pièce fermée, dérèglent le système naturel d’hydratation cutanée (le rapport complexe sébum-eau).
  4. Le manque d’antioxydants affaiblit la peau et la rend encore plus vulnérable face au soleil et à la pollution. La perte d’eau n’est alors pas négociable ! Ah les antioxydants, ils méritent un magnifique article… Tant à dire, tant à méditer.
  5. Les nettoyages excessifs et les nettoyants desséchants (souvent alcalins ou très acides) sont des causes répandues de assèchement de la peau, y compris les produits trop matifiants.
  6. L’exfoliation non nécessaire prive de l’épiderme de ses vaillantes cellules en phase terminale qui ont pour fonction de sécuriser les humectants (molécules attractrices d’eau dans l’atmosphère).
  7. Le stress ainsi que des maladies comme les troubles de la thyroïde, problèmes biliaires, anorexie, diabète impactent l’hydratation de la peau.
  8. Le facteur inévitable pouvant accroître l’assèchement de la peau est le vieillissement naturel. En effet, avec les années, des éléments naturellement présents dans le derme se raréfient, notamment des fibres de collagène, d’élastine et d’acide hyaluronique. Sans eux, l’attraction de l’eau est difficile et sa perte est facilitée.
  9. Le jeune âge peut également influencer la qualité de l’hydratation de la peau (cependant cela dépend surtout du patrimoine génétique).

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Livraison gratuite dans toute la région de Dakar et Thiès à partir de 35 000 Fcfa d'achat

X